Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
    Préc Suiv

    Digitalisation: les cartes Visa «e-poketra», bientôt opérationnelles

    Digitalisation: les cartes Visa «e-poketra», bientôt opérationnelles

    Digitalisation de l’administration publique. Le premier lot de 250.000 unités de carte estampillée Visa «e-poketra» de la Paositra Malagasy, sera bientôt distribué aux agents de l’Etat. Ces outils sont destinés au paiement de leurs salaires et indemnités.

    Le conseil des ministres du 27 octobre 2021 avait annoncé la distribution «gratuite» de 250.000 unités de la carte e-poketra. Cette initiative s’inscrit particulièrement dans le processus de «digitalisation de l’administration publique», indique-t-on dans le compte rendu du conseil des ministres du 12 janvier, qui annonce également «la prise en charge par l’Etat des droits et taxes à l’importation (DTI) de ces cartes digitalisées». «Ces cartes seront bientôt distribuées aux bénéficiaires», ajoute-t-on dans le communiqué y afférent.
    Le ministère du Déve­lop­pement numérique, de la transformation digitale, des postes et des télécommunications met en place plusieurs chantiers dans cette opération de digitalisation. Il s’agit notamment de pouvoir basculer vers la numérisation du paiement avec un système de traçabilité numérique.
    En effet, les cartes e-poketra de la Paositra Ma­la­gasy sont destinées au paiement des salaires et indemnités, mais également des allocations com­me les bourses d’étude, toujours dans le processus de digitalisation du système de paiement au niveau des services de l’administration. Les étudiants ont d’ailleurs été les premiers à en avoir bénéficié, suivis des enseignants non fonctionnaires.

    e-poketra associée
    à Paositra Money
    Dans son utilisation,
    e-poketra est initialement as­sociée à l’application Paositra Money. Cet autre système de paiement élec­tronique de la Paositra Ma­lagasy, comptabiliserait à ce jour plus de 490.000 utilisateurs. Le prix de ces cartes, s’élevant à 34.000 ariary l’unité, est «pris en charge par le budget de l’Etat» comme cela figure déjà dans les dispositions des lois de finances 2021 et 2022.
    Après les étudiants dans les universités pub­li­ques et les maîtres Fram qui en ont déjà bénéficié, d’autres départements et services publics utiliseront également ce nouveau mode de paiement. Le ministère de l’Economie et des finances, à travers les Caisses de retraite civile, sera le prochain département ministériel à pouvoir expérimenter l’utilisation de ces cartes.
    Le système de paiement numérique devrait s’étendre, par la suite, aux retraités pensionnés de la Caisse nationale de prévoyance sociale (Cnaps), aux gendarmes, aux agents du ministère de la Santé pub­lique et à ceux du département de la Défense nationale.

    Arh.

    Les commentaires sont fermées.