Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
    Préc Suiv

    Grande affluence dans les pharmacies: «Aucune rupture de stock», rassure l’ONP

    Grande affluence dans les pharmacies: «Aucune rupture de stock», rassure l’ONP

    Depuis la fête de la Nativité, les pharmacies ne se désemplissent pas et continuent d’enregistrer un record d’affluence. La propagation de la grippe saisonnière et bien évidemment du Covid-19, y est pour quelque chose.

    Face à cette situation, l’Ordre national des pharmaciens (ONP) de Madagascar tient à rassurer qu’aucune rupture de stock n’est encore à craindre jusqu’ici, surtout pour les médicaments contre le Covid-19.

    «En cas de rupture inattendue, on a toujours les médicaments génériques et les pharmaciens sont là pour aider les clients à faire leur choix», a indiqué hier le président de l’OPM, le docteur Tantely Rakotomalala.
    De préciser également que les prix sont toujours maintenus. «Des démarches sont actuellement en cours pour prendre des mesures d’uniformisation des prix des médicaments utilisés contre le Covid-19, comme c’était le cas lors de la deuxième vague», a-t-il rappelé. A noter qu’auprès des CSB et des hôpitaux publics, aucune rupture de stock des médicaments contre le Covid-19 n’est également à craindre.
    Pharmacies de proximité
    Afin d’aider les malades atteints du Covid-19, des pharmacies sont autorisées à ouvrir des annexes auprès des Centres de traitement du Covid-19 (CTC), a fait savoir l’ONP. En effet, si les médicaments inclus dans le protocole de traitement du Covid-19 sont gratuits, les proches des patients atteints également d’autres maladies comme le diabète ou l’hypertension, sont parfois obligés de se déplacer pour se procurer d’autres médicaments.
    La présence de ces officines au sein des CTC, évite ainsi des déplacements inutiles et fait gagner du temps, par la même occasion, en cas d’urgence. Une stratégie déjà adoptée durant la deuxième vague.

    Sera R.

    Les commentaires sont fermées.