Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
    Préc Suiv

    On ne vit qu’une seule fois

    On ne vit qu’une seule fois

    La situation épidémiologique dans le monde reste préoccupante. Selon les dernières statistiques, la maladie à coronavirus a tué 5,5 millions de personnes. L’on a également dénombré 313 millions de personnes contaminées actuellement. A elle seule, la France compte près de 300.000 nouvelles contaminations par jour. Chez nos voisins de l’île de La Réunion, la situation sanitaire ne cesse de se dégrader. Pas plus tard que le 11 janvier, 16 patients dont un enfant de moins de 14 ans, sont décédés. Tout ça pour dire que, malgré l’énorme avancée dans la vaccination, l’épidémie continue de progresser.
    A Madagascar, une cinquantaine de personnes sont mortes depuis le début de l’année. La barre des 1.000 décès est largement dépassée avec 1.117 morts enregistrés depuis le début de l’épidémie. Mais aussi étonnant que cela puisse paraître, les chiffres ne veulent rien dire pour certains. Les gens semblent ignorer la gravité de la situation.
    Dans la région Analamanga qui est l’épicentre de la pandémie, un manquement flagrant au respect des consignes et mesures sanitaires imposées est criant. Au nez et à la barbe des forces de l’ordre, dans les rues, au marché, dans les taxibe, la quasi-totalité des gens ne portent plus un masque. La distanciation sociale n’est plus que de l’histoire ancienne, tout comme l’utilisation de gel désinfectant. Cette insouciance presque généralisée risque pourtant de nous coûter très cher.
    Avec la venue des variants delta, omicron, deltacron, très contagieux ou non, moins sévères ou très virulents, la donne a en effet beaucoup changé. Les enfants sont de plus en plus exposés et infectés. Le nombre de décès a augmenté. La crainte d’une rupture de stock de médicaments dans les officines ne fait que rendre la situation encore plus difficile.
    Un petit geste peut sauver des vies. La vie est trop courte et puisqu’on ne vit qu’une seule fois, autant prendre ses précautions. Sauvons nos vies et celles des autres.

    Mparany

    Les commentaires sont fermées.