Pole anti-corruption: le nom du nouveau coordonnateur attendu

Lancée le 20 juin, la procédure de recrutement du nouveau coordonnateur national des Pôles anti-corruption, n’a pas encore abouti, alors que la date de dépôt de candidatures, a déjà pris fin le 20 juillet. A ce jour, le Comité de suivi et évaluation des Pôles anti-corruption (CSE-Pac), n’a pas encore proposé les noms des candidats qui correspondent au profil exigé pour ce poste, au président de la République. Ce dernier, conformément à la procédure prévue par loi, choisit un nom parmi les trois proposés par le Comité au poste de Coordonateur des Pac.

Pour le moment et d’après le communiqué du Comité de sauvegarde de l’intégrité (CSI) en date du 17 juin, la Coordonatrice nationale des Pac actuelle, continue à assumer cette fonction jusqu’à la nomination de celui ou celle qui va la remplacer. Reste toutefois à savoir si Harimahefa Ratiaraisoa, qui est en poste depuis 2018, sera remplacée ou reconduite. Le CSI a souligné que la coordonnatrice des Pac sortante peut bel et bien se porter candidate à sa propre succession.

Tsilaviny Randriamanga