QMM – Assemblée nationale: un nouveau contrat discuté en octobre

Comme prévu, le contrat liant la société QMM à l’Etat, expirera en février 2023. Un nouveau contrat devrait  alors être discuté et les députés ont convenu d’intégrer le sujet à l’ordre du jour de la 2e session parlementaire ordinaire.

La session parlementaire s’est achevée, mais les travaux de commissions se poursuivent. Celle des ressources stratégiques à l’Assemblée nationale a reçu hier à Tsimbazaza, des re­présentants de la société QMMn en vue d’éclaircir certains points et d’apporter des solutions sur d’autres.

Le contrat du QMM qui prendra fin le mois de février prochain, a été à l’ordre du jour. D’après le président de la Commission, le député Mohamad Ahmad, «Un nouveau contrat sera examiné durant la 2e session parlementaire ordinaire au mois d’octobre».

L’élue de Taolagnaro, la députée Perle Zafinandro, a ainsi exposé la situation qui prévaut dans la région actuellement, notamment les problèmes entre la société et la population. Malgré cela, tout le monde a convenu d’améliorer la future collaboration.

«Toutes les parties feront en sorte d’apporter des solutions pour que les problèmes précédents ne surviennent plus, mais surtout pour protéger les intérêts de chaque partie, à savoir de la population, de l’Etat et de la société», a indiqué le communiqué de l’Assemblée nationale.

Pour rappel, la population accuse le QMM d’être responsable de la pollution constatée sur le fleuve et a demandé un dédommagement financier. La société a nié son implication. Pour exprimer leur mécontentement, la population avait bloqué la route qui desserve le site, empêchant ainsi tout déplacement. Mais à l’heure actuelle, toutes les parties ont trouvé un terrain d’entente.

T.N