Syndicat des employés de la Secren : contre l’instrumentalisation politique des revendications sociales.

Ces derniers temps, la tension monte d’un cran au sein de la Secren. Après plusieurs mois de salaires impayés, les employés sont au bout du rouleau. Des cris de détresse se font entendre, parvenus même aux oreilles des  politiciens qui tentent de tirer profit de la situation. Le Syndicat des employés est contre cette pratique.

Tenir le politique à distance. Le syndicat met en garde contre toute tentative d’instrumentalisation des revendications sociales à des fins politiques. Il invite tous les employés  à œuvrer de concert pour redresser la Secren, dont les activités ont repris après l’ouverture des frontières.

Le syndicat des em­ployés de la Secren a rappelé que le pouvoir central a déjà apporté son soutien au paiement de leurs salaires en 2020-2021 et durant la première partie de l’année en cours,  soit 7 mois de salai­res impayés actuellement. L’employeur n’a pu s’acquitter du paiement de cotisations sociales des employés, actuellement, à cause de l’impact de la crise sanitaire qui a gelé les activités de cette grande société de construction navale de l’Afrique de l’Est. Secren.

Aides d’urgence de l’Etat aux employés

Samedi,  la vice-présiden­te de l’Assemblée nationale, Jocelyne Maxime Ra­helianta leur a remis des aides d’urgence au nom de l’Etat. 568 employés recensés ont reçu respectivement un sac de riz, des mains de la vice-présidente de l’Assem­blée nationale, Jocelyne Maxime Ra­helianta. Dans le même registre, l’élue du district d’An­tsiranana I, a  an­noncé un projet de don en kits scolaires en vue des prochaines rentrées scolaires

«J’ai transmis à qui de droit vos problèmes et les autorités compétentes s’attèlent actuellement à la mise en œuvre de la procédure destinée à l’apurement de vos arriérés de salaires», a-t-elle lancé.

Manou