Appui aux chaînes de valeur: la saison des curcumas débute dans la région Atsinanana

Appui aux chaînes de valeur: la saison des curcumas débute dans la région Atsinanana

La saison des curcumas débute dans la partie Est de l’île pour se terminer à mi-novembre. La «Kaoperativan’ny tantsaha miray Anivorano Atsinanana (KTMA)», de la commune d’Anivorano Atsinanana, Brickaville, arrive à produire jusqu’à 125 tonnes de curcumas bruts et 25 tonnes de curcumas en lamelle, d’août à octobre.

Outre la grenadille, le litchi et la cannelle, le curcuma bénéficie également de l’intervention du projet Croissance agricole et sécurisation foncière (Casef) dans la partie Est de l’île, essentiellement dans la commune d’Anivorano. La KTMA fait partie des partenaires du projet dans le développement de ces quatre chaînes de valeur.

Auparavant, les producteurs de curcuma de cette commune, se sont juste re­groupés en association, mais le projet Casef les a soutenus en les poussant à se regrouper en coopérative. C’est ainsi que la KTMA a vu le jour et a été constituée officiellement le 4 mars 2021.

Ce groupement d’exploitants agricoles, compte actuellement 68 membres (28 hommes et 40 femmes). Il développe plusieurs filières telles que la cannelle, la grenadille, le litchi, le gingembre et notamment le curcuma. Ces agriculteurs arrivent à produire chaque année, près de 125 tonnes de curcumas bruts et 25 tonnes de curcumas en lamelle, à partir du mois d’août jusqu’au mois d’octobre.

Appuis technique et organisationnel de Casef

Le projet de Casef comprend deux volets d’appui à la coopérative, sur les plans technique et organisationnel. Les membres ont suivi plusieurs modules de formation, entre autres, sur la conduite de la pépinière et de la plantation de grenadille, de cannelier et de bois d’énergie, sur la plantation de curcuma et de gingembre, sur la coupe et l’exploitation de la ressource de cannelle et non des moindres, la formation sur les conditions d’hygiène lors des étapes de post-récolte du curcuma. La KTMA a également reçu divers équipements ainsi qu’une unité de séchage à biomasse.

Sur le plan organisationnel et d’appui à la commercialisation, les membres ont été formés à la gestion de la coopérative. En outre, elle s’est vu octroyer une formation à la commercialisation comme la définition des objectifs de commercialisation, la préparation des campagnes, l’élaboration et mise en œuvre de stratégie commerciale.

Le projet Casef a surtout appuyé la KTMA à obtenir la certification Bio, qui constitue un réel atout et synonyme de gage de qualité des produits.

Arh.